Optimisation du Taux de Conversions – 3 Points à Considérer

par François Painchaud

Dans cet article, je prends quelques minutes pour vous présenter LE faceur que vous devez absolument comprendre si vous désirez augmenter l’efficacité de vos campagnes publicitaires en ligne.

Si vous ne le considérez pas avec assez d’attention, tous les efforts que vous avez consacrés à la mise en place de votre campagne publicitaire peuvent être anéantis. À l’inverse, si vous sassiez rapidement tout ce qu’il peut faire pour vous, c’est le jackpot !

Vous l’aurez peut-être compris nous allons vous parler de l’optimisation du taux de conversion, le CRO (conversion rate optimization).

1. Qu’est-ce que l’optimisation du taux de conversion (CRO) et pourquoi est-il si important ?

Le CRO, ou conversion rate optimisation pour les intimes, fait référence, comme son nom l’indique, à l’optimisation du nombre de conversions. Derrière ce terme aux allures bien complexe se trouve en fait un concept simple, mais qui doit absolument être maîtrisé par tout gestionnaire en 2016.

Pour bien comprendre le CRO, il est nécessaire de revenir à une notion fondamentale : le taux de conversion. Petit rappel :

Quand vous vous demandez quel est votre taux de conversion, ce que vous cherchez à déterminer est par exemple, sur cent visiteurs de votre site ou de votre annonce, combien finissent par accomplir l’action que vous souhaitez qu’ils réalisent.

La nature de cette action, c’est-à-dire de la conversion, dépend grandement des objectifs marketing de votre campagne de publicité ou de votre site / page web.

Par exemple, vous pouvez vouloir que vos visiteurs vous contactent par téléphone, vous laissent leur courriel, achètent votre produit en ligne ou encore téléchargent votre guide gratuit.

« Négliger l’optimisation des conversions, c’est minimiser son retour sur investissement. »

Bien trop de gestionnaires ont tendance à ne pas accorder à ce taux de conversion toute l’attention qui lui revient. Soit parce qu’ils n’en comprennent pas bien la signification, soit parce qu’ils le trouvent si faible qu’ils le considèrent comme sans importance.

Source WordStream

Maintenant que vous maîtrisez parfaitement ce concept, ne vous laissez pas duper par la valeur en apparence faible de ce chiffre.

Comment savoir si ce chiffre/nombre est suffisamment élevé ?

Répondre à cette question s’avère être une chose difficile. Tout dépend de la nature de vos produits et services, de vos avantages concurrentiels et de votre secteur d’activité. Un taux de conversion de 1% peut être jugé comme très bon pour une campagne et mauvais pour une autre.

Comment déterminer le taux de conversion à atteindre ?

Le CRO c’est à dire l’optimisation du taux de conversion a pour objectif principal de faire augmenter ce chiffre/nombre. Une question qui peut vous venir à l’esprit est :

« S’il est difficile de savoir avec précision si un taux est très bon ou juste bon, comment savoir quel est le taux de conversion à atteindre ? ».

La réponse est que votre but doit simplement être d’avoir après optimisation un taux plus élevé que celui que vous aviez avant. Vous êtes votre propre compétition, et ainsi devait sans cesse améliorer votre propre performance.

Un taux de conversion qui augmente même d’un seul point, c’est déjà très bon. Pas convaincu qu’investir temps et argent pour optimiser votre taux de si peu est essentiel ? Le calcul qui suit devrait vous aider à changer d’avis.

Mettez-vous un instant dans la peau de Jeanne qui offre de l’assurance hypothèque via son site internet. L’action qu’elle souhaite que ses visiteurs accomplissent est de remplir un formulaire pour ainsi recevoir une proposition, suite à une campagne publicitaire sur Adwords.

Sauf que si son annonce reçoit 2000 visites par mois, son taux de conversion n’est que de 1%, c’est-à-dire 20 prospects, pour 5 nouveaux clients. Jeanne décide de suivre nos conseils pour optimiser son taux de conversion et parvient le mois suivant à atteindre un taux de 2%.

Derrière cette augmentation d’un seul point se cache une excellente nouvelle : Jeanne a doublé son nombre de clients sans augmenter son trafic ! Avec un taux de conversion de 2%, ce sont en effet 40 personnes sur ces 2000 visiteurs habituels qui se sont transformés un prospect, et le double de clients (10) !

Maintenant que vous avez conscience de l’importance du taux de conversion, nous savons que vous brûlez d’envie de savoir comment l’optimiser. J’y arrive…

2. Deux décisions à prendre pour optimiser votre taux de conversion.

Pour améliorer votre taux de conversion, vous allez forcément devoir augmenter votre budget. Si vous pensez que cette phrase est vraie, vous vous trompez ! L’optimisation de ce taux ne passe pas forcément pas des dépenses élevées, bien au contraire. Après avoir obtenu suffisamment de conversions pour déterminer un taux de conversion fiable, vous devriez prendre immédiatement deux décisions.

La première chose à faire est de supprimer les visites qui ne se transforment pas en conversions. Cela signifie simplement vous devriez couper les dépenses pour les éléments de votre campagne ou de votre site web qui ne fonctionnent pas.

Par exemple, si vous avez mis en place une campagne publicitaire Google Adwords et que vous remarquez que les visiteurs qui ont trouvé votre page en tapant un certain mot-clé ne finissent jamais par acheter, n’investissez plus d’argent pour ce terme. En réduisant ainsi des dépenses inutiles, vous donnez de meilleures chances à votre publicité d’avoir un retour sur investissement plus élevé.

Vous bénéficiez alors d’un budget additionnel pour vos mot clés qui rapportent, et Google vous félicite avec un meilleur placement et un cout par clics plus bas. Pas mal !

La deuxième décision à prendre concerne les visites qui vous coûtent cher. Pour reprendre notre exemple, si vous constatez que pour votre campagne Adwords, vous devez investir beaucoup d’argent sur certains mots-clés afin de rester pertinent, vous devriez penser à peut être les supprimer même s’ils vous emmènent des conversions.

Pour pouvoir établir si un coût est trop élevé ou non, il est important de revenir au budget que vous vous étiez fixé. Plus particulièrement, rappelez-vous du coût d’acquisition maximal que vous étiez prêt à dépenser pour chaque nouveau client. Toute conversion acquise pour un prix supérieur à ce chiffre mérite d’être réévaluée.

En suivant ces deux grandes étapes, vous devriez être en mesure d’optimiser votre budget et de recentrer votre énergie vers les éléments de votre campagne et de votre site web les plus pertinents. Si cela contribue à améliorer nettement votre taux de conversion, d’autres mesures sont aussi à considérer.

Téléchargez notre ebook gratuitement

3. Aller plus loin dans l’optimisation de son taux de conversion ?

Quand il s’agit d’améliorer le taux de conversion, la première réponse qui traverse l’esprit de bien des personnes et d’améliorer le call to action ou l’appel à l’action. Et, c’est un peu de notre faute puisqu’on vous répète depuis toujours que le call to action, c’est très très important.

Seulement voilà, l’amélioration de cette fameuse formulation ne représente qu’une des nombreuses façons d’optimiser votre taux de conversion. Je vous présente immédiatement deux autres techniques qui vous permettront d’aller plus loin dans l’amélioration de vos campagnes publicitaires.

Le test A/B, des petits changements pour de grands résultats

La réalisation d’un test A/B est particulièrement utile lorsque vous cherchez à améliorer vos annonces publicitaires ou vos landing pages / pages d’atterrissage. Il vous aide en effet à déterminer quelles variations d’un même élément vous permettent d’obtenir le plus de conversions.

Par exemple, quelle est la position à privilégier pour un certain bouton, quelles teintes d’images marchent le mieux, quelles sont les couleurs qui semblent le plus plaire à vos visiteurs ou encore quelle est la formulation de votre call to action est la plus efficace.

Comment est-ce que ça marche ?

C’est très simple ! Le test A/B vous permet de présenter à disons 50% de vos visiteurs une version de votre page d’atterrissage avec une image de fond foncée. L’autre moitié de votre audience verra la même page d’atterrissage à l’exception que cette dernière comportera une image de fond pâle.

Vous pourrez ensuite comparer les taux de conversions de chacune de manière à déterminer quelle version produit les meilleurs résultats. Vous répéterez ensuite ce procédé pour chaque élément ( place du titre, couleur, call to action …) jusqu’à obtenir une page d’atterrissage avec un taux de conversion optimal.

Article: Neil Pateil

Heatmap & clickmap : au service de l’optimisation de vos sites internet et pages d’atterrissage.

La heatmap et la clickmap analysent le comportement de vos visiteurs sur votre site web de manière à déterminer où se concentre leur attention et quels sont les éléments qui suscitent le plus d’interaction.

Cela vous permet d’avoir une meilleure compréhension du processus de navigation des personnes qui arrivent sur votre page. Dans un premier temps, vous pouvez ainsi voir quel est le contenu qui est négligé par les internautes et celui qui au contraire semble les captiver.

Avec ces données en main, vous pourrez apporter des modifications visant à mettre en avant les informations que le client semble valoriser.

Par la suite, cet outil vous permet également de déceler les problèmes de navigation que vos visiteurs semblent rencontrer. Vous pouvez ensuite corriger le tir et améliorer leur expérience utilisateur de manière à rendre leur navigation plus intuitive et fluide.

En perfectionnant votre site et vos landing pages, vous augmentez la satisfaction de vos visiteurs lors de leur navigation et les placez ainsi dans les meilleures dispositions pour qu’ils accomplissent finalement l’action que vous désirez.

L’optimisation de votre taux de conversion est l’une des dernières étapes nécessaires à la mise en place d’une campagne publicitaire efficace. Il convient de ne pas la négliger puisqu’elle permet de mettre en avant des petites erreurs de parcours et de perfectionner vos annonces pour donner un coup de pouce à votre retour sur investissement.

De cette manière, vous serez assuré d’avoir un profit à la hauteur de tous les efforts et du temps que vous avez investi pour mettre en place cette campagne publicitaire.

Téléchargez notre ebook gratuitement

Mots clés pour cet article

Auteur

François Painchaud

François un est passionné du marketing et de l'expérience utilisateur. Vétéran du marketing numérique, il a contribué au succès de plus de 1000 projets web en plus de 15 ans. En plus d'être président & associé chez CodeSpark, François est aussi coach à la Fondation Montréal, un organisme qui aide les jeunes entrepreneurs locaux.

Laissons la magie opérer,
travaillons ensemble !

Parlez avec un expert