7 façons efficaces d’optimiser votre marketing web grâce aux tests A/B

par François Painchaud

Lorsque vous pensez à un nouveau produit que vous souhaiteriez présenter à vos clients ou à un service que vous aimeriez développer pour eux, avant de penser à votre marketing web, une interrogation qui occupe certainement tout votre esprit est «  cela va-t-il leur plaire et vont-ils trouver ceci utile ? ».

La raison pour laquelle vous vous posez cette question est bien simple : vous savez que développer un produit répondant aux besoins et envies des consommateurs vous permet de faire grossir votre chiffre d’affaires.

Vos campagnes ou marketing web devraient avant tout satisfaire les attentes de votre clientèle cible. Qu’il s’agisse de votre site web, des courriels que vous leur envoyez, de vos campagnes publicitaires en ligne ou encore de vos pages d’atterrissages, vos futurs clients devraient à la fois être séduits par vos réalisations numériques et les trouver utiles.

Pour cela, vous pouvez miser sur des études de marché approfondies ou encore développer des personae bien pensées. Néanmoins, une fois vos stratégies de marketing web exécutées, seuls les tests A/B vous permettront d’atteindre l’optimalité/

Les tests A/B, qu’est ce que c’est ?

Si vous n’avez jamais entendu parler des tests A/B aussi connus sous le nom de split test, tenez-vous bien, car vous vous apprêtez à faire connaissance avec le nouvel allié de votre retour sur investissement.

En théorie, le test A/B ce n’est pas compliqué. Cet outil vous permet de tester l’efficacité de chaque composante de votre contenu en ligne de manière à choisir l’élément qui plait le plus à vos visiteurs.

En pratique, un split test peut vous permettre par exemple de savoir si les couleurs de votre site internet (ou encore mieux vos landing pages) plaisent réellement à vos visiteurs. Ces derniers seront en effet divisés en deux groupes, un groupe A et un groupe B.

En cliquant sur votre page, le premier découvrira un site aux couleurs vives et habilement agencées tandis que le second verra un site aux teintes plus douces par exemple.

Par la suite, une comparaison des taux de conversion des deux groupes vous permettra de savoir laquelle des versions de votre site est la plus efficace. Si ce taux est supérieur pour celui du groupe A, vous allez donc pouvoir utiliser les couleurs les plus éclatantes.

Au-delà des couleurs de votre page internet, les tests A/B vous permettent d’optimiser bien d’autres éléments. Après en avoir modifié un, l’augmentation de votre taux de conversion peut vous sembler faible. Néanmoins, après en avoir optimisé plusieurs, vous ne douterez plus de l’efficacité de ces tests.

Vous ne pourrez jamais être dans la tête de vos clients, mais grâce aux tests A/B vous avez une bonne idée de ce qui s’y passe.

Optimiser les résultats de votre marketing web avec les tests A/B

Les 7 éléments incontournables à tester pour améliorer votre taux de conversion

Maintenant que vous savez à que l’accroissement de votre profitabilité est à portée de clics, vous vous demandez peut-être par où commencer. Si les tests A/B peuvent être utilisés pour améliorer une grande variété d’éléments, l’optimisation de ces sept éléments vous permettra à coup sûr d’augmenter votre taux de conversion.

Sur votre site internet

#1. Guidez vos visiteurs en optimisant votre barre de navigation

Toutes les pages de votre site internet ne sont pas égales. Vous avez certainement déjà observé que lorsqu’un visiteur passe plus de temps à lire une section particulière de votre site, il est ensuite plus enclin à faire un pas de plus vers votre entreprise.

Ces pages qui convertissent devraient à tout prix être mises en avant sur votre site. Un des moyens d’atteindre cet objectif est d’optimiser votre barre de navigation de manière à augmenter le nombre de visiteurs arrivant sur ces pages.

Pour cela, vous pouvez modifier l’agencement de votre barre de navigation, jusqu’à trouver l’ordre optimal. C’est ici que les tests A/B entrent en action.

#2. Captivez les internautes grâce à une bonne sélection d’images

Quand il s’agit de visuel, le choix qui s’offre à vous est aussi large que diversifié. De portrait de clients souriants aux photographies de vos produits en passant par images animées et vidéos animées, vous pouvez rapidement vous sentir perdus et commettre un impair classique : choisir le visuel que vous préférez.

Gardez à l’esprit que ce n’est pas à vous que votre site doit plaire, mais bien à votre clientèle cible.

Pour vous aider dans votre choix, n’hésitez pas à utiliser les tests A/B, une petite image peut avoir de grands effets sur vos résultats.

#3. Portez une attention particulière à vos titres

Lorsque vous feuilletez votre journal le matin, votre œil est attiré par certains titres au point où vous consacrez vos précieuses minutes à analyser son contenu. Pour votre site internet, c’est pareil.

Si vos grands titres ne se trouvent pas par vos visiteurs, il est très peu probable qu’ils aillent plus loin dans leur lecture. Taille, couleur, disposition et vocabulaire, pensez bien à tester l’ensemble de ces éléments.

Téléchargez notre ebook gratuitement

Sur votre landing page

#4. Ne négligez pas le pouvoir des mots

Comme vous le savez, le but d’une page d’atterrissage est d’emmener les internautes à accomplir une action spécifique. C’est pourquoi votre call-to-action devrait à tout prix être optimisé.

Dans un premier temps, vous pouvez évidemment tester la forme et la couleur du bouton associé à votre call-to-action, mais ne sous-estimez pas le pouvoir des mots.

Remplacer la phrase « soumettre votre formulaire » par «  profitez de notre offre », ça n’a l’air de rien, mais ça peut vous rapporter gros.

#5. Assurez-vous d’offrir le bon contenu

Lorsque vous demandez à vos visiteurs d’accomplir une certaine action, vous leur donnez généralement quelque chose en retour. Pour que les internautes acceptent de réaliser votre call-to-action, ils doivent avant tout se sentir gagnants, que c’est une offre qu’ils ne peuvent pas refuser.

Ebook, promotion, estimation gratuite, rabais, pour savoir ce qui plait le plus à vos prospects. Une seule solution : testez.

Dans vos courriels

#6. Augmenter votre taux d’ouverture en choisissant le bon sujet

Les courriels comptent parmi les moyens les plus efficaces de convaincre les internautes de faire affaire avec vous. À condition bien sûr qu’ils les ouvrent. Pour éviter que vos messages se retrouvent à la corbeille avant même d’avoir été lus, pensez à soigner vos sujets.

Plutôt court ou long, explicatif ou amusant, pour savoir qui plaira à vos destinataires faites encore appel aux tests A/B.

#7. Présentez-vous à vos destinataires pour des résultats assurés

Une autre manière d’augmenter le taux d’ouverture de vos courriels est de modifier le nom de l’expéditeur. Si vous choisissez de garder que le nom de votre compagnie, vos destinataires peuvent immédiatement classer vos messages comme étant des promotions aucumement personnalisées.

Optez pour des formulations telles que «  Greg de CodeSpark » peut vous permettre d’augmenter l’efficacité de votre marketing web. Pour savoir quel nom d’expéditeur privilégier, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

 

Une stratégie de marketing web devrait inclure du marketing par courriel

Quelques règles à respecter pour redoubler d’efficacité.

Si les tests A/B sont d’une efficacité redoutable lorsqu’il s’agit d’optimiser votre marketing web, il est nécessaire de respecter quelques règles afin de pouvoir les utiliser à leur plein potentiel. Quatre points essentiels sont à respecter si vous voulez être certains d’utiliser judicieusement les tests A/B.

Un seul test à la fois.

Lorsque vous utilisez un test A/B pour la première fois, vous allez peut-être être tenté de tester tous les éléments de votre stratégie web marketing immédiatement. Après tout, plus rapidement les tests effectués et plus vite vous pouvez prendre la route de l’optimisation, pas vrai ?

Attention, piège en vue !

Ralentissez et prenez le temps d’y penser.

Si vous testez votre landing page, les couleurs de votre site internet, l’emplacement des boutons de navigations, la taille de vos images au même moment et que vous observez une augmentation de votre taux de conversion, à quoi allez-vous bien pouvoir l’attribuer ?

N’oubliez pas, les tests A/B vous permettent de tester deux versions d’un même élément. En d’autres termes, les split tests vous permettent de valider une réponse avant de passer à la suivante. Seul un changement incrémental de vos conceptions numériques vous permettra d’atteindre l’excellence.

Une seule modification à la fois

Une fois que vous avez choisi l’élément que vous voulez tester, assurez-vous de modifier une seule composante uniquement. Cela pour la même raison que celle citée précédemment.

Par exemple, si vous décidez d’appliquer un test A/B sur votre landing page, commencez par modifier la formulation de votre call to action.

Dans le cas où vous décidez d’apporter des modifications sur les couleurs de la page, vous ne sauriez pas à quels changements associés l’augmentation ou la diminution de votre taux de conversion. Cela s’avèrera fort problématique lorsque vous aurez à choisir les composantes à privilégier.

Souvenez-vous chaque détail peut vous rapporter gros.

Une modification radicale à la fois

Oubliez maintenant tout ce que vous venez de lire. Au lieu d’y aller à tâtons, vous pourriez choisir de proposer deux versions radicalement différentes de votre page internet.

En plus du call-to-action, changez aussi les couleurs et les détails. Vous verrez que vous obtiendrez des différences plus remarquables entre les taux de conversions des deux versions.

Ce type de changement plus drastique vous permet d’avoir une idée du chemin que devrait prendre votre optimisation, mais il ne constitue qu’un point de départ.

Par la suite, vous devrez affiner vos tests et commencer à tester des plus petites composantes de votre page.

Un seul moment à la fois

Bien trop souvent laissée pour compte, la variable de temps joue pourtant un rôle crucial dans les résultats des tests A/B.

Pour reprendre notre exemple initial, vous décidez de montrer à une page web aux couleurs vives les jours de semaine et une page en noir et blanc la fin de semaine et, vous constatez que les teintes chatoyantes sont associées à un meilleur taux de conversion.

Vous êtes ravis de savoir que vous pouvez utiliser toute votre palette de couleur, mais êtes vous bien certains que cette performance est bien due à votre nuancier ? Peut-être que vos visiteurs sont simplement plus enclins à entrer en contact avec vous le lundi que le dimanche ?

Ne pas tester les versions A et B simultanément d’un split test peut vous mener à titrer des conclusions erronées qui en plus de nuire à l’optimalité de votre site viendront causer des dépenses inutiles.

Quand, comment, et pourquoi les utiliser, vous en savez à présent plus sur les tests A/B. Il ne vous reste plus que quelques détails à modifier pour atteindre l’optimalité. Alors, à vos marques, prêts, testez !

Si vous voulez découvrir d’autres moyens d’accroître l’efficacité de votre campagne publicitaire, n’hésitez pas à consulter notre ebook à ce sujet.

Téléchargez notre ebook gratuitement

Mots clés pour cet article

Auteur

François Painchaud

François un est passionné du marketing et de l'expérience utilisateur. Vétéran du marketing numérique, il a contribué au succès de plus de 1000 projets web en plus de 15 ans. En plus d'être président & associé chez CodeSpark, François est aussi coach à la Fondation Montréal, un organisme qui aide les jeunes entrepreneurs locaux.

Laissons la magie opérer,
travaillons ensemble !

Parlez avec un expert