3 points pour comprendre la différence entre UX et UI

par François Painchaud

Peut-être vous est-il déjà arrivé de vous lancer dans une discussion passionnante sur l’expérience utilisateur et ne pas comprendre pourquoi vos interlocuteurs ne parlent que des aspects visuels d’une page web?

Au contraire, vous vouliez peut-être aborder de l’aspect esthétique de votre site et vous vous retrouvez coincé dans une conversation tournant autour de l’architecture de votre site ?

À l’origine de ces deux malentendus se trouve une confusion très répandue dans le monde du numérique. Vous l’avez devinée, il s’agit de celles existantes entre UX et UI.

L’UX ( user experience ) et l’UI ( user interface ) sont deux disciplines complémentaires, mais bien différentes.

À la vitesse à laquelle le monde du digital et les disciplines s’y rattachant apparaissent et se transforment, on comprend que vous n’ayez pas eu le temps de vous intéresser de près aux particularités de ces deux métiers qui collaborent au design de réalisations numériques.

Les trois points suivants vous aideront à lever le voile sur ce qui se cache derrière ces deux acronymes si proches l’un de l’autre. À la fin de cet article, vous ne les confondrez plus jamais.

1. Quelle est la grande différence entre l’UX et l’UI ?

Si vous aviez à résumer facilement ces deux concepts en une seule phrase, vous pourriez dire que l’UX rend les interfaces utiles alors que l’UI les rend belles.

Voilà en bref la principale différence existant entre ces deux notions. Évidemment, les spécialistes respectifs de ces domaines s’arracheraient probablement les cheveux en voyant leur métier réduit à une description aussi simpliste.

Pour leur faire plaisir et, surtout pour vous aider à mieux comprendre ces deux disciplines, retrouvez immédiatement une définition plus approfondie de l’UX et l’UI.

L’UX est un procédé consistant à rendre un produit simple et plaisant à utiliser de manière à accroître la satisfaction de l’utilisateur.

Comme vous le constatez, cette définition ne fait aucunement référence à des sites web, applications mobiles ou tout autre réalisation digitale. L’UX n’est en effet pas uniquement lié aux nouvelles technologies. Quelqu’un, quelque part a dû penser à l’UX de la chaise sur laquelle vous êtes en ce moment peut-être assis. Cette personne a dû réfléchir à une manière de concevoir ce siège de manière à le rendre fonctionnel et confortable.

Ce processus peut-être décomposé en plusieurs étapes. La première est la phase de recherche et de mise en place de la stratégie durant laquelle le spécialiste en UX se chargera de mener une analyse des besoins des consommateurs et comparera les offres de ses concurrents. Une fois que cela est fait, il concevra un prototype d’un produit pouvant répondre à ce besoin d’une manière différente.

Marketeur, designer et directeur de projet, le spécialiste en UX a bien plus d’une corde à son arc, il est un fin connaisseur du comportement humain.

Les professionnels en UI sont des designers qui ont tout autant de qualités que leurs collègues d’UX. Le design UI regroupe l’ensemble des pratiques permettant de donner de la personnalité à vos réalisations. Cela comprend, sans se limiter à l’aspect visuel de vos créations.

Pour reprendre l’exemple précédent, une fois que l’UX s’est chargé de rendre votre chaise utilisable et confortable, les spécialistes en UI feront en sorte que vous la trouviez belle et qu’elle reflète bien l’image de la compagnie qui la commercialise.

Pour arriver à ce résultat, les professionnels en UI devront mener une analyse des préférences des consommateurs, effectuer des recherches sur les différents, s’assurer de maîtriser l’image de marque de la compagnie et finalement développer des graphismes prêts à être implantés.

Ces derniers pourront également ajouter des éléments interactifs à l’interface de manière à guider et faciliter la navigation des usagers.

2. Puis-je me passer d’une de ces deux disciplines ?

Si vous avez bien compris la différence entre UX et UI, vous vous doutez déjà de la réponse à cette question. Pour éclaircir les choses considérez le cas de figure suivant : si vous ne devez avoir accès qu’à un seul moyen de transport pour le reste de votre vie, préfériez-vous avoir 1) une auto à la carrosserie rouillée, mais qui fonctionne parfaitement ou 2) la voiture de vos rêves, mais qui roule correctement une fois de temps en temps.

Votre choix en dit certainement beaucoup sur votre personnalité, mais cela n’est pas le thème de cet article. Par contre, en comparant ces deux options vous vous avez évalué consciemment ou non deux caractéristiques distinctes : l’aspect pratique vs l’aspect esthétique.

L’aspect pratique s’apparente à l’UX tandis que le côté esthétique est similaire à l’UI.

Aussi, si dans l’exemple précédent, une option 3 du type « la voiture de vos rêves qui fonctionne parfaitement» se présentait à vous, nul doute que vous la choisirez sans hésiter.

Il est primordial que vous décidiez avec la même certitude de faire en sorte que chacune de vos réalisations numériques soit optimale autant d’un point UX que UI.

Ne placez pas vos potentiels clients dans une situation frustrante où une des deux disciplines éclipserait l’autre. Il risquerait de fuir votre site ou votre application et aller voir si vos concurrents, eux, leur proposent une expérience alliant fonctionnalité et plaisir des yeux.

3. UX ou UI : par quoi on commence ?

Maintenant que vous savez que l’UX ne peut se passer de l’UI et réciproquement, vous vous demandez peut-être si vous auriez intérêt à débuter vos conceptions numériques en vous concentrant d’abord sur l’expérience utilisateur ou sur l’interface.

La plupart du temps, vous auriez intérêt à commencer à penser à l’architecture générale de votre produit, site ou application. En effet, il revient au designer UX de décider si l’idée initiale peut et mérite d’être concrétisée. C’est aussi ce spécialiste qui se chargera par la suite de bon développement du projet.

Une fois que plusieurs prototypes ont été testés et qu’un d’entre eux a été sélectionné comme étant celui permettant aux utilisateurs d’atteindre rapidement un objectif précis, le spécialiste UX pourra confier le projet à son collègue travaillant en UI.

Ce dernier travaillera alors sur l’ensemble des aspects visuels ainsi que sur le perfectionnement des micro-interactions.

Pour résumer, l’UX permet aux usagers d’accomplir facilement une série de tâches précises en vue d’atteindre un objectif clair. L’UI permet de créer des interfaces agréables et attrayantes afin de susciter une émotion positive chez l’usager.

Deux disciplines bien différentes donc, mais qui peuvent difficilement se passer l’une de l’autre.

Mots clés pour cet article

Auteur

François Painchaud

François un est passionné du marketing et de l'expérience utilisateur. Vétéran du marketing numérique, il a contribué au succès de plus de 1000 projets web en plus de 15 ans. En plus d'être président & associé chez CodeSpark, François est aussi coach à la Fondation Montréal, un organisme qui aide les jeunes entrepreneurs locaux.

Laissons la magie opérer,
travaillons ensemble !

Parlez avec un expert