10 astuces pour créer des call-to actions qui convertissent

par François Painchaud

Vous avez développé de nouvelles landing pages, refait votre site web à neuf ou encore développer une toute nouvelle stratégie de marketing par courriel, mais constatez avec effroi que votre taux de conversion est bien en dessous de celui auquel vous attendiez ?

Et si le problème venait de vos call-to-actions ?

Premièrement, avez-vous bien pensé à les intégrer à vos différentes pages ? Si ce n’est pas le cas, il est impératif que vous remédiiez rapidement à ce problème.

Si vous voulez qu’un visiteur accomplisse une action spécifique, il est indispensable de le leur demander. Et c’est ici qu’intervient votre call-to-action (appel à l’action) aussi connu sous son abréviation CTA.

Cet élément devrait être un véritable incontournable de votre site puisqu’il vous permet d’inciter les internautes de passage sur votre site à effectuer une action bien précise. Par exemple, s’inscrire à une infolettre, télécharger un de vos ebook voire même effectuer un achat.

Si un internaute répond favorablement à votre call-to-action, il ne sera plus qu’un simple visiteur, mais un véritable prospect qui avec le temps et un peu de travail pourrait se transformer en client payant de votre compagnie.

Vous l’aurez compris : sans CTA le retour sur investissement de vos campagnes de marketing en ligne ne risque pas d’être fameux.

Ne laissez donc pas de mauvais call-to-action venir nuire à votre profit et retrouvez dès à présent nos 10 conseils pour développer des CTA qui convertissent.

#1. Votre call-to-action : clair, concis, mais surtout convaincant

Lorsqu’il s’agit de concevoir un call-to-action efficace pour l’une de votre page web, vous allez êtes confronté à un défi de taille : vous montrez convaincant en seulement quelques mots.

Ne vous laissez pas abattre par cette difficulté. Pour créer un message percutant, nul besoin d’être un écrivain ou publicitaire de renom. Commencez simplement par utiliser des verbes d’action.

Oublier les « soumettre », « « entrer » ou encore les « Go » passe-partout. Préférez plutôt les verbes d’actions telles que « Essayez-le gratuitement aujourd’hui», « Apprenez-en plus », « Réservez votre place», « Inscrivez-vous dès maintenant».

Pour vous aider à trouver la bonne formulation, sachez que votre CTA doit apporter une réponse claire et précise aux deux questions suivantes :

  • Pourquoi les visiteurs debraient-ils cliquer ?
  • À quoi doivent-ils s’attendre une fois qu’ils auront cliqué ?

La première question vous invite à vous concentrer sur la valeur ajoutée de l’offre que vous proposez aux internautes.

La deuxième question vous permet de vous assurer que vos visiteurs sont parfaitement au courant de ce qu’implique votre call-to-action. Vont-ils recevoir un ebook par courriel ? Auront-ils accès immédiatement à une vidéo ? Obtiendront-ils leur code promotionnel sur la page suivante ? Qu’importe ce que vous avez prévu pour eux, les internautes doivent le savoir.

En suivant ces conseils, vous devriez être en mesure de créer un call-to-action qui incitera vos clients à accomplir l’action que vous désirez en un temps record.

#2. Un call-to-action coloré = call-to-action efficace

Pour vos call-to-actions, laissez tomber le noir, le blanc et même le gris. Apporter une touche de couleur à vos CTA vous permettra non seulement d’apporter du dynamisme à votre page, mais aussi de les rendre plus visibles et attrayants pour vos visiteurs.

Il n’existe pas une couleur précise et miraculeuse qui ferait décoller le taux de conversion de toutes les entreprises qui utiliseraient pour leur CTA. Tout dépend de la palette de couleur actuelle de votre site et des préférences de votre clientèle cible. Pour découvrir les teintes ayant l’impact le plus positif sur votre taux de conversion, vous n’aurez donc d’autres choix que de les soumettre aux fameux et très utiles split tests.

Si vous ne savez vraiment pas par quelle couleur commencer, sachez que les boutons de call-to-actions orange et le bleu tendent à donner des résultats légèrement au-dessus de la moyenne.

Souvenez-vous aussi que l’objectif est de rendre votre CTA visible, optez donc pour une couleur qui contraste avec l’arrière-plan de votre site.

#3. Les dimensions de votre CTA ont une importance de taille

Déterminer la taille idéale que devrait avoir votre call-to-action revient à trouver un juste équilibre entre des dimensions suffisamment grandes pour qu’il se détache du reste de votre page et soit ainsi facilement repérable par les internautes et une taille trop importante qui le rendrait trop « envahissant» et viendrait encombrer votre page.

#4. La forme de votre CTA peut faire la différence

Vous n’y avez peut-être jamais songé, mais les études le prouvent, un changement dans la forme de votre CTA peut améliorer votre taux de conversion.

Rectangulaire ou aux bords arrondis, lorsqu’il s’agit de votre bouton de call-to-action il semblerait qu’une de ces deux formes plaise davantage à vos visiteurs que l’autre.

Chaque public cible est si différent qu’il impossible d’établir une prédiction exacte de la forme de CTA qui vous emmènera le meilleur taux de conversion. Pour savoir laquelle choisir, vous allez donc encore une fois devoir vous soumettre aux tests A/B. Voyez notre article à ce sujet.

#5. Montrez à vos visiteurs où regarder

Vos landing pages, vos courriels et les différentes pages de votre site web sont composées de différents éléments. Pourtant les internautes ne devraient n’avoir d’yeux que pour votre call-to-action.

Plus vous parviendrez à attirer leur regard vers cet élément important et meilleur sera votre taux de conversion. Pour atteindre un tel objectif, vous pouvez opter pour différents signaux visuels.

Par exemple, intégrez à vos pages une photo d’une personne dont le regard est tourné vers votre CTA. Par habitude et curiosité, vos visiteurs auront tendance à le suivre afin de savoir ce que cet individu peut bien regarder.

D’autres visuels tels que des flèches orientées vers votre call-to-action peuvent être tout aussi efficaces à condition qu’ils s’inscrivent bien dans l’allure générale de votre page.

#6. Placez vos visiteurs au centre de votre CTA

Pour donner envie à vos visiteurs de cliquer sur votre call-to-action, vous allez devoir faire en sorte qu’ils puissent facilement se visualiser en train de bénéficier de l’offre que vous leur proposez.

Pour qu’ils se sentent réellement impliqués, vous pouvez utiliser la première personne au lieu de la deuxième. Par exemple, au lieu de « débutez un/votre essai gratuit aujourd’hui», vous pourriez écrire « je débute mon essai gratuit».

Cette méthode nous a déjà permis d’obtenir une amélioration de 90% de CTR. Un résultat bien impressionnant pour une technique si simple, n’est-ce pas ?

#7. Un sous-titre qui rassure

La longueur particulièrement restreinte de votre call-to-action constitue une véritable contrainte. Et cela encore plus, lorsque vous soupçonnez que les internautes peuvent avoir une certaine réticence à profiter de votre offre.

Pour rassurer vos visiteurs, vous pouvez toujours ajouter une ligne de texte supplémentaire en dessous de votre call-to-action. Par exemple, vous pouvez les informer qu’il n’y a « aucune obligation d’inscription», « pas de frais cachés» ou encore qu’ils n’auront pas à entrer les informations de leur carte de crédit.

En adressant ainsi directement un point sensible, vous retirez l’obstacle se dressant entre vos visiteurs et votre call-to-action. De plus, cette transparence vous permet de débuter une relation de confiance avec vos futurs prospects.

#8. Développez un sentiment d’urgence

Votre call-to-action devrait faire sentir à vos visiteurs qu’ils n’ont qu’un seul choix : agir maintenant ou passer à côté de l’affaire du siècle.

Certaines formulations bien choisies vous permettront de créer et communiquer efficacement un tel sentiment d’urgence.

Pour commencer, pensez à intégrer une dimension temporelle à vos call-to-actions. Pour cela ajoutez simplement des termes tels qu’aujourd’hui», « dès maintenant», «rapidement». Si vous le souhaitez, vous pouvez même intégrer à compte à rebours à votre CTA afin de montrer à vos visiteurs que votre offre est clairement limitée dans le temps.

Un autre moyen de faire passer un sentiment d’urgence est d’insister sur la rareté de votre offre. Par exemple, vous pourriez insister sur le fait que votre promotion est « réservée aux premiers inscrits » ou encore qu’il « ne reste plus que 5 exemplaires de votre produit».

Personne n’aime passer à côté d’une opportunité en or, alors faites savoir à vos visiteurs que c’est bien cela que vous leur proposez.

#9. Encadrez votre CTA

Votre CTA mérite toute l’attention de vos visiteurs. Placez-le dans un cadre afin de le faire ressortir d’une manière simple et efficace.

Encadrer vos call-to-actions vous permet de montrer à vos visiteurs que votre CTA n’est pas une ligne de texte comme les autres, mais bel et bien un bouton sur lequel ils peuvent cliquer dans le cas où ils voudraient recevoir une offre incroyable.

Si vous ne souhaitez pas opter pour un encadrement classique, pensez toujours à vous assurer que le format que vous choisissez ne laisse aucun doute sur le fait que votre call-to-action soit un bouton cliquable.

#10. Testez encore et toujours

Dernier point, mais pas le moindre : n’hésitez pas à testez différentes formes de call-to-actions. Qu’il s’agisse de la couleur, de la forme ou encore du texte de votre CTA, essayez toujours de nouvelles options et comparez les résultats.

Vous devriez toujours viser l’améliorer continue et cela passe toujours par l’expérimentation.
Armez-vous de votre outil préféré, les tests A/B, et modifiez votre CTA jusqu’à trouver la version vous permettant d’obtenir un taux de conversion optimal.

Vous êtes à présent familier avec les 10 règles d’or d’un call-to-action réussi. Une fois que vous saurez devenu un expert dans la conception d’un CTA convaincant, n’hésitez pas à les intégrer aux différentes pages de votre site à chaque fois que cela est pertinent.

Multiplier les CTA revient à multiplier les occasions de conversion. Alors, soyez persistant et vous ne tarderez pas à obtenir des résultats dont vous pourrez être fier.

Mots clés pour cet article

Auteur

François Painchaud

François un est passionné du marketing et de l'expérience utilisateur. Vétéran du marketing numérique, il a contribué au succès de plus de 1000 projets web en plus de 15 ans. En plus d'être président & associé chez CodeSpark, François est aussi coach à la Fondation Montréal, un organisme qui aide les jeunes entrepreneurs locaux.

Laissons la magie opérer,
travaillons ensemble !

Parlez avec un expert